• Aphorismes et autres bêtises (161)

     

     

    2521. Qui sommes-nous pour nous-mêmes ? Quelles idées avons-nous de nous-mêmes et quelles pensées sur nous-mêmes ? Quelles perceptions de nous-mêmes en tirons-nous ? Pourquoi en tirons-nous plaisir ou souffrance ?

     

    2522. Notre instinct de survie nous fait plus facilement remarquer ce qui est négatif.

     

    2523. A force de pousser à bout les hommes ils finissent par faire le mâle.

     

    2524. Il est toujours trop tard pour le temps passé.

     

    2525. La bonne ou mauvaise conscience est la conscience de l’autre en nous.

     

    2526. Chacun peut constater, de par la diversité des visages, la variabilité génétique, et parce que nous sommes tous humains, sa stabilité de fond.

     

    2527. Ce qui est familier est synonyme de sécurité, même s’il est douloureux.

     

    2528. Le Louvre : fourmilière de gens à l’œuvre.

     

    2529. Les seules certitudes devraient être éthiques.

     

    2530. Chaque homme a sa part d’ombre : celle qu’on lui prête.

     

    2531. Sous un barbu il y a toujours un homme glabre et sous une femme habillée une femme à poil.

     

    2532. Le jeu de l’enfant est un rêve éveillé.

     

    2533. Génial est celui qui est capable de présenter une innovation sous la forme d’une conformité.

     

    2534. Le menteur, c’est celui qui n’a pas vécu la même chose que moi.

     

    2535. Il faut mieux être en forme demain qu’en forme de pied.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vivi
    Samedi 25 Janvier à 11:54

    Notre instinct de survie nous fait plus facilement remarquer ce qui est négatif. j'aime

    Kissous

      • Samedi 25 Janvier à 12:09

        Merci Vivi pour la bienveillance de tes commentaires ! Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :