• Farandole de l’absurde (86)

     

     

    Petite chronique malveillante, malpolie, et de mauvaise foi… à l’usage de ceux qui ne le sont pas.

     

     

    16/7/2017 E. Macron : "La République ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose le chef d’état-major des armées au président de la République, le chef d’état-major des armées change." Les masques tombent : avec Macron c’est plus La République En Marche, c’est marche ou crève…

     

    19/7/2017 France Info : « je suis derrière nos soldats » réaffirme E. Macron.  Pour les mettre bien profond ?

     

     

    L’interview nano-vérité.

     

     

    Ayant précédemment utilisé du penthotal à l’insu des interviewés, nous avons reçu maints courriers nous traitant de « barbouze », de « tortionnaire », de c… molle, j’en passe et des meilleures.

    Nous avons donc décidé de faire dans la finesse et d’utiliser un nano-robot, chargé d’aller au cœur du cerveau de l’interviewé, et d’obtenir ainsi ses pensées les plus intimes, mais en toute délicatesse, pour peu que celui-ci ne soit pas un gros porc d’enc… de sa race. Vous voyez, je l’ai testé sur moi-même et ça marche du feu de Dieu ! Aujourd’hui pour inaugurer cette séquence notre guest-star sera le manuel Macron, dit Big Mac ou Mic Mac, Jo la belle gueule, j’ai nommé notre BCBG de Président !!!

     

    -          Bonjour M. le Président, poil aux dents ! Il paraît que vous allez faire un train d’économies sans précédent. Pensez-vous que les Français vont être d’accord, et monter dans le wagon ?

    -          La République ça ne marche pas comme cela. Si quelque chose oppose les français au président de la République, les français s’en vont.

    -          Ah ? Et si c’est dans la rue qu’ils s’en vont ?

    -          Ils ont voté pour moi, ils savaient à quoi s’en tenir, puisque c’est moi l’instigateur de la politique de Hollande : je matraque d’abord et je mets de la vaseline ensuite.

    -          C’est une politique qui n’a pas porté chance à votre prédécesseur…

    -          Mais à moi si, c’est pour ça que je la recommence.

    -          Vous avez également décidé de réduire le nombre de fonctionnaires. Et si vous commenciez par vous-même ? Après tout le Président est lui aussi un fonctionnaire…

    -          Allons, soyons sérieux, je ne suis pas un fonctionnaire comme les autres : je suis jeune, beau et intelligent, et c’est moi le chef ! (Là, le chef de l’état opine du chef).

    -          Pour finir : vous allez amputer le budget de la défense de 850 millions d’euros. Il paraîtrait que c’est l’entraînement des militaires qui serait touché…

    -          Oui, moins d’entraînement, plus de morts, plus de morts moins de dépenses, vous saisissez l’astuce ?

    -          Hélas, je crois bien que oui. Bon, c’est sur ces belles paroles d’avenir que nous nous quittons. Aurevoir M. le Président (de lait).

     

     


  • Commentaires

    1
    frederic357
    Jeudi 20 Juillet à 09:33
    Du mordant.Bravo Stef.
      • Jeudi 20 Juillet à 10:24

        Merci Frédéric ! Le mordant, à défaut de nourrir le ventre, nourrit peut-être l'esprit...

    2
    Domi
    Jeudi 20 Juillet à 09:54

    ça fait du bien une rubrique de cette causticité, pour bien la percevoir il faut avoir le sens de l'humour et si Macron la lisait je ne sais pas s'il apprécierait que les blogueurs ne rentrent pas dans le rang

      • Jeudi 20 Juillet à 10:26

        Oui, sans doute, mais ça vient avec son poste. S'il en veut pas, fallait pas qu'il y aille. Mais bon, c'est rien par rapport à ce qui va paraître après-demain !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :