• Aphorismes et autres bêtises (185)

     

     

    2981. Le virus aime les antivax.

     

    2982. L’oubli est le plus intolérable des néants. Le néant se fout de l’oubli.

     

    2983. C’est fou ce qu’un salaud peut avoir l’air sympa quand il sourit.

     

    2984. L’esprit serait prêt à se créer des certitudes, même déconnectées de la réalité, pourvu qu’il n’y ait plus d’incertitude, plus d’anxiété.

     

    2985. C’est toujours par le corps que passe la différence.

     

    2986. Quand l’art dérange, c’est qu’il faut changer son point de vue.

     

    2987. Al Fabet, un homme de lettre.

     

    2988. L’âme verbale c’est la morale.

     

    2989. On passe parfois plus de temps à se souvenir de ce qu’on doit faire qu’à le faire.

     

    2990. La dictature a ceci de tentant par rapport à la démocratie : elle élimine l’incertitude du réel en imposant une vision unique des choses, quitte à éliminer ceux qui, par leur vision, introduisent de l’incertitude. De la sorte, par l’élimination, la vision tend à être unique… mais la capacité d’adaptation nulle.

     

    2991. Avant, quand les enfants n’aimaient pas aller à l’école, ils s’engageaient dans la lutte des classes.

     

    2992. Le vain est l’ivresse de l’être.

     

    2993. L’espèce des truites ne doit pas être détruite.

     

    2994. La violence est la solution des crétins. Et le premier qui me contredit, je lui fous mon poing dans la gueule !

     

    2995.  Pat Chance, un type qu’on préfère ne pas croiser.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :