•  

    Farandole de l’absurde (63)

     

     

    06/11/2016. LCI : Arnaud Montebourg dit vouloir que la vague du bas (les citoyens) submerge la vague du haut (les politiques). C’est toute la différence entre un combat et un con haut, quoi !

     

    08/11/2016. M6, Sarkozy de retour à Neuilly, dont il était le maire d’alors. Crotte !

     

    09/11/2016. TF1, A. Juppé : « je ne veux pas du FN et de tous ceux qui sont à la remorque de ses idées ». L’image glisse vers la gauche et apparaît Sarkozy…

     

    10/11/2016. D. Trump (avant les élections) : « Hilary ira en prison ! » Après les élections : « Hilary a fait du super travail et nous lui devons beaucoup ! » En quelques heures ses engagements de campagne sont déjà remis en question ! En tout cas il a ri Clinton en entendant la nouvelle, mais sans doute pas les électeurs de Blondinet.

     

    10/11/2016. Election de Donald Trump, le monde a peur : et si Donald devenait Picsou ?

     

    10/11/2016. La5, dans La Grande Librairie : « Rien n’est plus beau qu’un cheval », dit Pascal Quignard (auteur des « Larmes »), jetant par la même occasion un petit coup d’œil coquin à Elisabeth Badinter.

     

    10/11/2016. Élection de Donald Trump : un éléphant ça Trump énormément. Ci-dessous le logo du Parti Républicain :

    dd   dfd


    7 commentaires
  • Farandole de l'absurde (62)

     

    Farandole de l’absurde (62)

     

     

    13/10/2016. Le roi de Thaïlande est décédé, après 70 ans passés sur le trône. J’espère qu’il avait de quoi lire.

     

    16/10/2016. Immersion dans le FN : Attention ! L’aventure sous-Marine, ça doit pas sentir le poisson bien frais.

     

    19/10/2016. Alerte enlèvement : un père a enlevé sa fille. Il va demander une rançon ?

     

    23/10/2016. M6 : (Incendie d’un bus au 4000). « Les fauteurs de trouble n’ont pas expliqué leur geste. » Encore faudrait-il qu’on les attrape, parce que sinon on peut douter de leur volonté à faire une conférence de presse.

     

    24/10/2016. Pour David Riachline (FN), interviewé sur LCI, la solution au problème des migrants est de fermer les frontières.  C’est sûr, les mecs ils ont traversé toute la Méditerranée, et c’est une barrière au travers d'une route qui va les arrêter !

     

    24/10/2016. Fermeture de « la jungle de Calais ». Les gars, ils veulent aller en Angleterre bosser, et ils vont se retrouver calés au fin fond de la campagne française où il n’y a pas un boulot. A votre avis, ils vont faire quoi ?  Ben, la Manche pardi !

     

    Il y a quelques temps (3/9/2016) : Xi Jinping annonce que la Chine doit s’ouvrir au monde. Je traduis : la conquête du monde commence.

     

    03/11/2016. France Bleu Normandie : « On a dû fermer le tunnel de la Grand’ Mare en raison des ralentissements. » Et quand ça se remettra à circuler dessous on le rouvrira ?

     

    3/11/2016 Politique néolibérale de Sarkozy : échec. Politique néolibérale de Hollande : échec. Que propose la droite aujourd’hui ? Une politique néolibérale. Rhôôô* !!! Ben en voilà-t-y pas une bonne idée ! Fallait y penser !

     

    04/11/2016. M6, un interviewé : « La Thaïlande c’est la station où il faut aller... » Ben n’oublie surtout pas tes skis alors !

     

    04/11/2016. I-Télé entre dans sa troisième semaine de grève. Nous avons questionné un théoricien du complot à ce sujet : « -Alors que pensez-vous de cette grève  à i-Télé ? – C’est un complot pour nous faire croire que les journalistes sont indépendants. – Pouvez-vous prouvez ce que vous avancez ? – Pas besoin voyons, c’est évident ! Vous êtes aveugle ou vous êtes con, vous ? »

     

     

    * Rhôôô : est une onomatopée empruntée (après légère transformation) à Clothilde Hérault, dont vous pouvez suivre le blog coquin en copiant ce lien : http://milleviesplusune.over-blog.com/


    6 commentaires
  • Aphorismes

     

    1851. Pour être sûr de recevoir des louanges, attendre son propre enterrement.

     

    1852. Un bourre tous, tous bourrins !

     

    1853. Mlle. Day, Bonnie.

     

    1854. « Mince, terre ! », ça pue !

     

    1855. Pour avoir l'air professionnel il faut faire la matrice.

     

    1856. Vois l’Allemand songe en vrai.

     

    1857. Un corps beau est un corps vidé.

     

    1858. Natal : pays d’où l’on vient.

     

    1859. Il est expert en art, Martial.

     

    1860. Vaut-il mieux être attaché à sa liberté ou libre de sa servitude ?

     

    1861. Il n’y a pas besoin de cinq étés pour avoir peur.

     

    1862. Elle est en bonne santé, Mama l’a dit.

     

    1863. C’est parce qu’il ne sait pas se retenir que le jeune Gaspar ne vaut pas un pet.

     

     1864. Il est un carnet dans le livre.

     

    1865. Quel bonheur cette symphonie de Mahler.


    4 commentaires
  • Farandole de l'absurde (61)

     

     

    28/9/2016. M6, mort de Shimon Perez ; pour Barak Obama, Shimon Perez n’a « jamais cessé de croire en la paix ». Ben si, maintenant qu’il est en paix, il a cessé d’y croire…

     

    02/10/2016. Itélé : selon Manuel Valls « Alstom sera sauvé mardi. » Et les 364 autres jours de l’année ?

     

    03/10/2016. M6 : Victime d’un cambriolage, Kim Kardashian a quitté Paris après s’être rendue à la police. » Pour une fois que quelqu’un se rend à la police sans effusion de sang, il faut qu’ils la laissent s’échapper !

     

    04/10/2016. De plus en plus d’élève sortent du système scolaire aux E.U. et sont sans leçon.  Sans le son et pourtant on en entend parler, aurait dit Véronique Sanson…

     

    05/10/2016. La 5, Karine Le Marchand : « quand je fais l’amour et dans le pré… » …et dans le pré, et, et on attend la suite quoi !

     

    11/10/2016. Nouvelle pub pour une voiture allemande : « … pourquoi on n’a pas eu nos pelles ?  »

     

    12/10/2016. Jean-Michel Aulas, à propos des commentaires désobligeants de F. Hollande  sur les footballeurs : il faut remettre cela dans le contexte de « Krishna. » Krishna ? Krishna ? Hare, Krishna ! Hare ! Hare ! Krishna !

     

    12/10/2016. D’après F. Hollande, dans son nouveau livre (Un président ne devrait pas dire ça), l’institution judiciaire serait une institution de lâcheté. Mieux vaut être lâcheté que le vendu, surtout pour un corps rompu au droit. Enfin, notre pauvre président m’a bien l’air d’avoir reçu un sacré coup sur le carafon…

     

    13/10/2016. Débat des candidats de droite ; Sarkozy : « la femme est légale de l’homme ». Décidément l’apolitique, je n’y comprends rien.

     

    13/10/2016. Débat des candidats de droite ; Sarkozy : « …si vous voulez que la France redevienne la grande nation qu’elle est…». Ben elle l’est plus ou elle l’est pas, une grande nation, alors ?

     

    13/10/2016. Débat des candidats de droite ; Bruno Le Maire : « …si vous voulez que tout continue comme avant, vous avez tout ce qu'il vous faut sur ce plateau… » Tu veux dire toi y compris ?


    6 commentaires
  • Aphorismes et autres bêtises (116)

     

    1836. Il vaut mieux avoir des règles qui guident l’action que des règles d’action.

     

    1837. Métier de bouche : savoir servir à dix nez.

     

    1838. Larry vit hier deux diamants, et depuis les femmes l’adorent.

     

    1839. Rien de plus heureux que les transes sexuelles.

     

    1840. Pour acheter une voiture, le mieux c’est d’emprunter au taux mobile.

     

    1841. Végétarien : glandeur.

     

    1842. C’est simple : à idée simple, esprit simple.

     

    1843. Le meilleur moyen de ne pas aller aux enterrements, c’est d’aller au sien.

     

    1844. Dans la voiture, un gars rage.

     

    1845. Il ne faut jamais sacrifier la temporalité au définitif.

     

    1846. Principe de politique général : mieux vaut hausser les épaules que les impôts (voir l’article de mon ami Dominique : http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2016/09/une-haie-proprement-taillee-bien-qu-a-la-machine.html ).

     

    1847. Quand le temps t’accule, ça fait ventouse.

     

    1848. Le mal, c’est un bien qui est subjectif.

     

    1849. Horatio Kane (Les Experts à Miami, Saison 2 -  Episode 11) : « le remords nous rappelle nos faiblesses et nous aide à devenir meilleurs ».

     

    1850. Les armes, ça sert à se défendre contre ceux qui ont des armes pour se défendre.


    8 commentaires
  • Farandole de l'absurde (60)

     

    Farandole de l’absurde (60)

     

     

    27/07/2016. Itélé : Dopage : Vladimir Poutine estime que l’exclusion des sportifs « dépasse l’entendement ». Ah parce que le dopage c’est interdit ?!

     

    27/07/2016. Itélé : Dopage : pour Vladimir Poutine « sans les russes la victoire des autres aura moins d’éclat » C’est sûr, battre des dopés, faut le faire !

     

    28/07/2016. Itélé, à propos du meurtre du Père Hamel : « rien n’arrête la folie démente de ces gens » a déclaré Hervé Morin. « La folie démente », à distinguer de « la folie saine d’esprit », ou encore de « la raison démente ». Sacré philosophe ce Morin.

     

    07/2016. Les médias, au début des jeux olympiques : « ce qui compte c’est le nombre de médailles d’or ». A la fin des jeux : « ce qui compte c’est le nombre de médailles ».

     

    22/08/2016. Itélé, bandeau : « Arnaud Montebourg annonce sa candidature ». Derrière, images de murs criblés de balles, de gens pleurant et criant, (suite à un attentat ayant fait 50 morts lors d’un mariage en Turquie). Dévastatrice, la candidature d’Arnaud…

     

    26/09/2016. M6 : A Calais François Hollande annonce que personne ne peut accepter l’existence en France de camps. Si, lui pendant 5 ans.

     

    26/09/2016. M6 : Deux adolescents sont blessés, étant monté à un pylône haute tension. Un témoin : « ils ne devaient pas être au courant que c’était dangereux ». Ben maintenant ils le sont.


    5 commentaires
  • Aphorismes et autres bêtises (115)

     

     

    1816. Le vache est impie.

     

    1817. La réalité se situe entre le déni et le délire.

     

    1818. Si vendredi fais jeûne, lundi fais rance.

     

    1819. C’est pas sciemment qu’on s’énerve.

     

    1820. Tant qu’il en reste un de différent, rassembler divise.

     

    1821. Parti de droite : groupement d’humanoïdes qui pense qu’on peut laisser crever son prochain la gueule ouverte parce que, c’est sûr, c’est un fainéant, et qui est capable de le priver de son boulot pour prouver son fait.

     

    1822. Parti de gauche : groupement d’humanoïdes qui prône la solidarité, et qui est prêt à tuer tous ceux qui ne sont pas d’accord.

     

    1823. Partis d’opposition : disent noir quand le parti au pouvoir dit blanc.

     

    1824. Pour ne plus être victime de racisme : se comporter et s’habiller comme ceux qui sont de la haute.

     

    1825. Poules : caquètent ; humanoïdes : jactent.

     

    1826. Dino Zoff, amateur d’omelettes.

     

    1827. Guerre de haines dans la paix.

     

    1828. Tout passer à son enfant n’est pas un signe d’un amour pour lui mais le signe d’un amour pour soi.

     

    1829. Être convaincu d’une victoire intelligente…

     

    1830. A quoi sers-je Serge ?

     

    1831. On dit que le ridicule ne tue pas mais c’est parce qu’ils l’ont hué qu’il est mort…

     

    1832. Quand les amis errent y corde.

     

    1833. Un menuisier courageux aura toujours tendance à faire l’autre huche.

     

    1834. La mère Guez était bien juteuse.

     

    1835. Pour s’élever il faut des cendres !

     


    2 commentaires
  • Aphorismes et autres bêtises (114)

     

    1801. L’esprit peut se passer de cœur, mais le cœur peut-il se passer d’esprit ?

     

    1802. La réalité est une idée que nous nous faisons.

     

    1803. Humain : humanoïde éprouvant le besoin irrépressible de communiquer sur tout et n’importe quoi, la preuve.

     

    1804. Pieu mon père était rêve errant.

     

    1805. C’est un homme de foi une fois, parole de belge !

     

    1806. Le crime est le témoignage de la bêtise humaine.

     

    1807. Si certains animaux ne sont pas bêtes, certains humains eux le sont par contre énormément.

     

    1808. L’éthique est un luxe destiné à ceux qui n’ont pas besoin des autres.

     

    1809. L’émotion ne doit pas être le moteur de la pensée mais son objet.

     

    1810. L’énervement est une paresse.

     

    1811. Pour les consommateurs, l’hiver l’achat leur est intense.

     

    1812. Miss Hélium m’a refilé des champignons.

     

    1813. L’être humain ne tue volontairement que pour deux et seulement deux raisons : éviter de souffrir et éviter de mourir. C’est pour cela qu’il est prêt à tuer pour ses convictions, parce que ses convictions sont existentielles.

     

    1814. « Avoir une relation sentimentale » : autre terme pour « s’envoyer en l’air ».

     

    1815. Énigme médicale : l’affection des enfants pour les plaies mobiles.


    5 commentaires
  • Blog à part !

     

     

     

    Blog à part

     

     

    Ce n’est pas mon habitude, mais permettez-moi de vous faire découvrir un blog que j’apprécie tout particulièrement, celui de Dominique Arnaud : http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/

     

    Dominique est parvenu à l'exploit non négligeable de me faire apprécier des sujets au départ improbables, comme ses balades cyclistes au Mexique ou en France. En effet, lecteur flemmard et lent, j'ai une patience limitée pour ce qui ne me prend pas de suite ou ce qui est trop long. Or Dominique possède un coup de plume propre à faire décoller le lecteur sur le seul mérite de son style, ce qui fait qu'au bout du compte on ne sait plus si on aime le sujet de la narration ou la narration du sujet.

     

    Il faut dire que Dominique est animé par cette rare faculté de transformer des choses qui sembleraient des plus normales en sujets dignes d'intérêt. J'imagine que pour lui le monde doit être comme un minerai inépuisable dont, alchimiste jovial, il sait tirer légèreté, beauté, et volupté (pour ne pas paraphraser l'Invitation au Voyage, ce que sont ces textes --   http://www.poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/l_invitation_au_voyage.html ). Ainsi, au gré de son plateau denté et de sa plume, il nous emmène sur les pentes de paysages mexicains, nous découvrons le Morvan et les Cévennes, nous apprenons que des bestioles improbables sont croquées par des autochtones et qu'un jambon sèche depuis des siècles dans la vitrine d'un restaurateur.

     

    Parfois il fait escale dans une gargote où, s'étant pourléché les babines après une journée de prise au vent, il nous supplicie de ses sensations gustatives. Car chez Dominique l'humain n'est jamais bien loin : il possède une densité toujours présente, solide, même en filigrane, comme si nul jugement de beauté ne valait sans lui, à tel point qu'on finit d'ailleurs par se demander si cette beauté-là il ne la tire pas de lui-même.

     

    Alors voilà, depuis quelques années je me laisse porter avec plaisir par son écriture si facile et créative, vers des découvertes qui, dans le même mouvement, ouvrent des pans de moi-même ; car un des grands miracles de la littérature ou de l'art est cette surprise « postnatale » de quelque chose d'inconnu quelques fractions de seconde plutôt, et qui est un accroissement de la conscience.

     

    Bien sûr, avec le temps des liens « numériques » se sont tissés avec lui, ce qui fait qu'aujourd'hui, c'est avant tout avec une subjectivité toute amicale que je reçois sa verve, et que du coup j'ai perdu en capacité critique. Mais cela importe peu puisque le plaisir de le lire continue, et cela seul, en matière de littérature, compte à mes yeux.

     

    Pour le reste l'amitié est elle aussi une aventure de la conscience. Elle se décide au hasard, un peu comme l'art, mais est moins inerte, donc plus risquée. Espérons que les moyens numériques de partage des textes permettront des ouvertures sur ces deux mondes, enchanteurs de l'âme et de l'esprit.

     

    En tout cas j'invite tout un chacun à visiter et à s'abonner au site de Dominique, car il vaut le détour.

     

    J'ajoute que Dominique a écrit plusieurs ouvrages dont un conte : « Le Jardin de Tyria », et plusieurs ouvrages dont la liste figure ci-dessous. J'ai par ailleurs eu le bonheur de lire un polar qu'il a écrit relatant les tribulations d'un Mexicain à Boulogne, livre dont j'attends avec hâte la publication afin d'avoir entre mes mains la douceur du papier, et sous les yeux sa dédicace !

     

    J'oubliais : Dominique étaye également ses textes de photos et parfois de vers, ce qui contribue à donner une sorte d'altitude enrichissante au regard du lecteur, et que l'humour est souvent son compagnon de virée, ce qui n'est pas le moindre de ses atouts.

     

     

     

    Voici quelques exemples de ses textes :

     

     

     

    http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/07/la-chapelle-sous-uchon-sous-le-signal-d-uchon-la-convivialite-de-la-chapelle-et-et-de-l-auberge.html

     

     

     

    http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/2014/04/balade-dans-la-foret-sur-les-hauteurs-de-cuernavaca-la-pleine-nature.html

     

     

     

    Le lien vers le blog de Dominique :

     

    http://monpetitjournaldicietdailleurs.over-blog.com/

     

     

     

    Sa bibliographie :

     

     

     

    Le Guide du Boulonnais et de la Côte d'Opale, La manufacture, 1994.

     

    Rives et rivages – La Côte d'Opale, des dunes flamandes à la baie de Somme, Punch Edition, 1993.

     

    Boulogne-sur-Mer – Guide de Visite, Editions La Voix du Nord, 1992.

     

    Voyage en Côte d'Opale, Punch Edition, 2000.

     

    Voyage en Côte Picarde, Punch Edition, 2003.

     

    Voyage en Côte d'Albâtre, Punch Edition, 2005.

     

    Nature en Caps et Marais d'Opale, Punch Edition, 2002.

     

    Le Blockhaus de Morin, Centaure, 2001.

     

    Les plus beaux Parcs et Jardins des Hauts de France, Punch Edition, 2005.

     

    Le Marais audomarois, Punch Editions, 2006.

     

    Le jardin de Tyria, Christian Navarro.

     

     

     

    La photo de ciel qui accompagne ce texte est de lui et a été prise à Autun.

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

     

    Farandole de l’absurde (59)

     

     

    11/07/2016. BFMTV, Olivier Giroud (footballeur) à l’Elysée : « On a été assez impressionné par cet établissement. » Euh, c’est pas parce que Hollande a la gueule d’un majordome que l’Elysée c'est un hôtel…

     

    11/07/2016. Bilan de Sarkozy : a décrédibilisé la fonction présidentielle. Bilan de Hollande : a décrédibilisé la démocratie.

     

    12/07/2016. Emmanuel Macron : « nous devons être ce que nous sommes ! » C’est sûr, c’est beaucoup plus facile que d’être ce qu’on n’est pas…

     

    12/07/2016. Discours d’Obama sur les divisions des E. U. après le meurtre de cinq policiers à Dallas… L’Amérique mourra de ses armes.

     

    14/07/2016. France2, Gérard Holtz sur le Tour de France : « il faut passer la ligne à vélo comme en ski ».  Manque plus qu’à le dire au coureur pour qu’ils les prennent quand ils montent à vélo.

     

    14/07/2016. BFMTV, bandeau : « un attentat à Nice a fait plusieurs morts. » Au-dessus du bandeau : feu d’artifice !

     

    15/7/2016. F. Hollande : « A Nice, cette nuit, un camion a foncé sur la foule rassemblée pour le feu d'artifice du 14 juillet avec l'intention de tuer, d'écraser et de massacrer… J'exprime au nom de la nation éplorée… La France est affligée par cette nouvelle tragédie, horrifiée par ce qui vient de se produire, cette monstruosité qui consiste à utiliser un camion pour tuer… La France, elle est éplorée, affligée ..." Allez, vas-y, rajoutes-en une couche !

     

    15/07/2016. Putsch de branquignoles en Turquie : Erdogan envoie un message à ses supporters grâce à son téléphone et mobilise ainsi la rue. Petit conseil d’ami à tout putschiste en herbe : éliminer d’abord la tête de l’état, sinon ça marche pas !

     


    2 commentaires
  • Aphorismes et autres bêtises (113)


    1786. Edulcorer la réalité c’est à la fois la rendre plus acceptable et moins gérable.

     

    1787. A petits maux gros mots !

     

    1788. Ce qu’Omar crut c’t assez !

     

    1789. L’électrice citée n’était pas au courant de la tension du vote.

     

    1790. Quand on renverse une tarte le but est atteint.

     

    1791. On fait tous avec nos contraintes, et parfois, ces contraintes, ce sont nos pensées.

     

    1792. La liberté c’est la capacité d’agir sur nos contraintes sans les détruire ni qu’elles nous détruisent.

     

    1793. Il n’y a qu’Hermès à faire la fête.

     

    1794. Tu veux du chaud Colas ?

     

    1795. Toute hypothèse résulte d’un apriori.

     

    1796. Le sport, cette maladie du cerveau qui fait que le corps s’agite.

     

    1797. Cette Aline c’est Staline !

     

    1798. Cochon qui ne pense qu’à sport.

     

    1799. A force de tirer au hasard on finit par atteindre sa cible.

     

    1800. Pour maigrir : régimes totalitaires pour les jusqu’au-boutistes, régimes de bananes pour les simples d’esprits, et chez Régine pour les fêtards…

     


    6 commentaires
  • Adieu Welovewords !

     

    Adieu (sauf miracle) le site « Welovewords », et bienvenu ici, j’espère sous des cieux plus propices à l’écriture libre d’esprit et d’inspiration. Laissez-moi vous narrer les raisons de ma migration.

    Ayant pris la liberté d’héberger sur mon compte de Welovewords, avec l’accord de l’auteur, un texte supprimé par l’administrateur de Welovewords ("Comment baiser la femme d’un footballeur") dont le premier degré, inacceptable, ne pouvait que renvoyer à un second degré mettant en exergue les dérives d’une société puant légèrement de la gueule et les apriori qui vont avec, ledit texte et mon préambule furent également supprimé de mon compte et je reçus l’email suivant de la part de l’administratrice du site :

     

    « Bonjour,

    Vous avez publié un texte que nous avions modéré et faites preuve de beaucoup d’animosité à l’égard des gestionnaires du site.

    Si vous ne décidez pas de modérer vous-même vos propos, nous serons dans l’obligation de supprimer votre compte.

    Vous êtes un auteur dont nous aimons beaucoup le travail et nous espérons que vous allez comprendre nos choix de modération de certains textes.

    Un débat sur la liberté d’expression, quel que soit le sujet ou jusqu’où peut aller l’humour est sans fin, c’est pourquoi vous avez des administrateurs sur le site qui décident en équipe mais aussi à la suite non pas d’une mais de multiples plaintes de supprimer des textes.

    Je reste disponible pour en discuter par mail ou par téléphone si vous le souhaitez.

    Merci »

     

    Trouvant cet email assez choquant et bizarre, je le transférais à mes amis de Welovewords afin que tous soient avertis de cette façon de procéder, façon de procéder qui, selon moi, serait révélatrice d’une intolérance envers l’autre, intolérance qui ne serait destinée qu’à combler la faille narcissique de ceux qui en seraient les auteurs.

    A l’échelle sociale, la violence de la censure de la part d’esprits incapables de saisir le second degré (signe de mauvaise santé psychique) et exercée à l’encontre de l’autre, est selon moi celle-là même qui a conduit les kalachnikovs chez Charlie. Cette violence procèderait, par ailleurs, d’une incapacité à supporter que l’exercice de sa propre toute-puissance soit, ne fut-ce qu’un tant soit peu, remis en question, comme si cela équivalait dès lors à une menace existentielle pour l’intolérant.

    Bien sûr mon compte fut illico presto suspendu, et la majorité de mes contacts ne reçut pas ce mail.

    Je tiens à préciser que tout cela n’est que mon avis et non pas une vérité en tant que telle, car à vrai dire, les propriétaires de ce site font bien ce qu’ils en veulent puisqu’ils sont chez eux.

    Il faut savoir que si le site se targue de plus de 25,000 auteurs, on peut se demander combien sont réellement actifs. Une cinquantaine ? Une centaine ?

    Enfin cela nous rappelle que la liberté d’expression est un bien rare qui peut être parfois abîmé par des raisons d’ordre névrotique, financier, juridique, idéologique, ou dont les tenants et les aboutissants peuvent tout simplement nous échapper.

    Au moins, et même dans ces conditions, il convient de relativiser et de se demander si nos opinions ne sont pas elles-mêmes limitées par nos aprioris sur la réalité d’une part, et d’autre part de garder à l’esprit que le grand mérite de ce genre de site est de permettre à certains auteurs de diffuser leurs textes. Après tout, en être exclus, ce n’est ni la mort, ni perdre son emploi, et puis qui a le plus à perdre dans l’histoire, un site qui s’appauvrit ou un auteur dont s’ouvrent de nouveaux horizons ?

    Ci-dessous vous trouverez donc mon préambule (incriminé par l’administratrice) et le texte d’Arthur Roubignolle. Bonne lecture ! (Mon préambule n’est pas exactement le même que celui que j’avais publié car j’avais oublié d’en faire une copie d’écran, mais il en est très proche, et comme le texte a été supprimé sur le site, le préambule aussi).

     

    « Je me permets de reproduire ici un texte, monument de second degré borderline harakiri, censuré, euh, non, modéré par un modérateur à la ligne éditoriale stalinienne destinée à un lectorat de merlans frits ou de maquereaux (pas très frais d’ailleurs), écrit par un auteur qui nous a habitué à ne pas faire dans la dentelle, excepté pour ses crottes de nez ou ses pets, ce que nous lui pardonnons bien volontiers, vu qu’il nous fait tellement rire, j’ai nommé Arthur Roubignolle . Voici son texte :

     

     

    « Comment baiser la femme d’un footballeur :

     

    Vous êtes smicard mais vous voulez coucher quand même avec la femme de Ronaldo ? Avec la femme de Ribéry.... Ou encore avec la femme de Zlatan ?
    Vous avez le choix, elles sont toutes belles, et toutes sont devenues mannequins pour se marier à un joueur de foot...  

    Pour arriver à vos fins c'est simple, pendant que leurs cons de maris surpayés tapent dans une baballe devant des millions d'autres cons...
    Munissez-vous d'un costume trois-pièces et d'un énorme cigare.
    Abordez ces poufiasses à footeux avec un air assuré en leur disant que vous êtes le président de la FIFA.
    Invitez-les dans le plus grand hôtel de luxe du coin (ne lésinez pas, n'allez pas leur proposer le Formule 1 ou l' Ibis dans la zone commerciale, celui qui est juste à côté du Mac Do et de la Halle aux Godasses...)

    Imbibez bien ces pétasses avec du champagne hors de prix (elles ont l'habitude, alors forcez la dose)
    Quand elles sont à point bien éméchées, bien molles à souhait
    Invitez-les dans la limousine que vous avez volée pour cette occasion...

    Puis sautez-les sans vergogne en leur claquant le cul (ne les traitez surtout pas de salopes, elles aiment ça!)

    C'est ainsi mes amis qu'on gagne un match de foutre !

    PS : et surtout n'oubliez pas de mettre le feu à la limousine en partant, et avant que Zlatan Ibrahimovic ne vienne vous péter la tronche à grands coups de lattes...


    PS 2 :(et ne commettez pas l'erreur d'aller draguer la femme de Platini, elle est vieille et moche, mais bon, c'était une autre époque, où les apparences et le fric avaient beaucoup moins d'importance... faut comprendre...) »


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique